Mégalesia - Festival international et multilingue

Poème pour Camille Claudel


Poème pour la 1ère thématique :

Errance, folie, drogues, alcools, poètes maudits, etc

Crédit photo : portait de Camille Claudel  (image trouvée sur commons.wikimedia.org, domaine public)

 

Il y a toujours quelque chose d’absent qui me tourmente.

― Camille Claudel

 


 

(19 octobre 1943)

 

Corbeaux invisibles

flottants dans le ciel de la Provence

nuages denses

le vent s’enrage

et ouvre des fissures bleues


 

petite fille étonnée

seule, tu écoutes la voix du silence

et regardes les grandes flaques

et l’argile brune

cadeau précieux

que la pluie de la nuit

a apporté


 

pour la dernière fois

dans une lumière irréelle

de cette boue

des créatures étranges

s’animent

caressées

par ta main tremblante

abandonnée à leur vie


 

c’est alors qu’un calme inconnu

te saisit

et tu souris

infiniment libre

en ce matin d’octobre

 

à Montdesvergues

 

Lidia Chiarelli